Ico Chamois d"or
Ico Polémiquons
Ico Le saviez-vous ?
Ico Dossier
Ico Club de lecture
Ico Le Petit Geste du Jour
Ico Réseau
Ico Messagerie
Ico Navigateur
Ico Système
Ico Multimedia
Ico Divers

Le saviez vous ? Il est possible d'être informaticien sous Windows sans se pendre

Date 10/07/2016
Ico Chamois d"or
Ico Système
Comms 0 commentaire
Où les souris vertes sauvent la vie de nombreux programmeurs au bord du suicide

Le saviez-vous ?

"Fleurs de ce monde

Mon vin est blanc

Mon riz est sombre"


Matsuo Bashõ (1644-1695)

Les souris vertes prennent un air compassé pour aborder aujourd'hui un sujet difficile, à savoir comment vivre sans avoir des pensées suicidaires en présence de l'horrible, du vilain, du très très méchant, du désespérant système d'exploitation qu'on nomme Windows.


Il faut préciser que, une fois n'est pas coutume, notre article n'est pas à destination du Grand Public sympathique et curieux, mais inaugure à la place notre catégorie Chamois d'or, c'est-à-dire qu'il se destine prioritairement aux informaticiens un peu chevronnés. Mais vous pouvez rester même si vous ne vous sentez pas appartenir à cette élite très select, où l'on tient son verre de champagne le petit doigt en l'air d'une main en pianotant sur son terminal en ligne de commande et en deux couleurs de l'autre ; peut-être même aurez vous envie d'essayer quelques-uns des outils qui sont décrits ici.


Il est bien évident que le Monstre Windows terrorisant la majeure partie de la population qui se voit forcée d'utiliser un ordinateur de temps à autre, les souris vertes ont bien l'intention de lui régler son compte dans des articles du genre "J'apprends à mon système d'exploitation qui est le chef" ou bien encore "Je botte les fesses à ce gros lard de Windows". Il faudra d'ailleurs sans doute avant cela lancer un grand jeu concours du meilleur titre d'article, avec des souris vertes à gagner. Mais bref, tout cela n'est pas du tout ce qui nous occupe pour le moment. Eh non.


C'est qu'en effet il faut penser en priorité aux graves cas de dépression qu'un contact prolongé avec l'horrible système peut déclencher chez un informaticien sensible. Car, pour le plus grand malheur de la profession, des dizaines d'années de vente forcée parfaitement illégale mais tolérée ont fini par installer l'importun Windows partout dans le paysage jusque dans les terminaux des gares. Et c'est pourquoi les programmeurs, ingénieurs systèmes et autres informaticiens qui aiment l'informatique (par opposition aux messieurs en costume bien lisse qui travaillent dans les Systèmes d'Information, et qui en général savent à peine allumer leur poste de travail sans assistance) se retrouvent souvent dans la situation éprouvante de devoir travailler quotidiennement au sein de cet univers hostile.


Ne rêvons pas, malgré tout le génie du Professeur Souriso et de son équipe de pointe, les souris vertes ne sont pas encore capables de changer le plomb en or, surtout quand on parle de quintaux de métal plein d'impuretés et d'un aspect bien peu reluisant. Ne nous attendons donc pas au miracle céleste, disons qu'on va simplement essayer de réduire le nombre quotidien de fois où vous serez tenté de balancer votre écran par la fenêtre, et voire, parfois, oui, vous ne rêvez pas, vous faire oublier pour un instant que vous êtes sous Windows. Par quel sortilège ? Eh bien en fait pas besoin de super pouvoirs, il suffit d'installer quelques outils qui vont nous rendre la vie bien plus douce et agréable, un vrai soir d'été sous les tilleuls.


Triomphe des petits éditeurs indépendants


Le préalable indispensable à toute survie en milieu hostile informatique, la trousse à outils minimale (avec logo de souris verte) est bien évidemment l'éditeur de texte. C'est d'une évidence telle que je ne mentionne cela que pour les quelques novices qui auraient eu le courage de nous suivre jusqu'ici. Il se trouve que, même sous un système d'exploitation qui souhaite vous empêcher de travailler comme Windows, on trouve d'excellents éditeurs de texte. En gratuit, libre et super balèze, vous avez par exemple le fameux Notepad++, dont la mascotte est un petit lézard d'un très joli vert. Forcément les souris vertes recommandent chaudement. Après, notamment si vous êtes développeur, vous préfèrerez peut-être Sublime Text, qui est formidable mais ni open source, ni vraiment gratuit (même si on peut l'utiliser sans licence) ou Atom, un projet presque équivalent, sans doute un tout petit moins mature mais qui a l'avantage d'être open source. Bon de toute manière les éditeurs de texte ne manquent pas, il y en a encore des millions que je laisse de côté, l'important étant de ne pas se contenter du bloc-note indigent mis à disposition par défaut.


Jusqu'ici rien de très renversant, si vous utilisez Windows depuis longtemps et que vous avez survévu toutes ces années c'est sans aucun doute que vous aviez votre petit éditeur préféré à portée de main pour vous réconforter dans les moments de déprime. Mais c'est maintenant qu'on va commencer les révélations.


Tout plein de paquets cadeaux dégoulinants de chocolat


Attention, on s'accroche à sa chaise car ça va décoiffer. Imaginez vous qu'il existe sous Windows une des choses qui fait le bonheur de travailler sous d'autres systèmes d'exploitation plus cléments, à savoir un gestionnaire de paquets. Incroyable ! Génial ! On saute au plafond ! Bon les néophytes qui décidément s'accrochent doivent bien se demander ce qu'on raconte là. Une petite souris verte peut nous faire un exposé rapide, mais sans copier/coller du premier site d'information venu s'il vous plaît ? Très bien, celle du fond à gauche alors. Ouh là là pas trop vite, il faut que j'écrive tout ça en même temps : "un gestionnaire de paquets est un gestionnaire qui permet d'installer des paquets". Hum. Bon, ok merci. Précisons peut-être juste un peu, quand même. En fait il s'agit grossièrement d'un logiciel qui installe des programmes pour vous. Mais il se trouve que, dans la plupart des systèmes d'exploitation correctement pensés (lire : tous ou presque sauf celui qui nous occupe), les programmes sont découpés en petits paquets pour ne pas avoir à chaque fois à réinstaller les mêmes outils, comme par exemple la librairie qui permet de décoder un fichier audio ou vidéo, ou encore celle qui permet de manipuler l'horloge ou la zone linguistique, etc. Donc notre gestionnaire de paquets sert à nous installer d'un seul clic et sans se fatiguer tout ce qu'il faut pour avoir notre Super Programme De La Mort. Par exemple, si on veut installer un lecteur d'image, on choisit dans le catalogue, on clique, le gestionnaire va chercher le logiciel plus tout ce dont il a besoin si ça n'est pas déjà là et zou c'est prêt.


Tout cela suppose tout de même que les programmes sont relativement bien rangés, et accessibles de préférence toujours au même endroit, et bien sûr ceci est tout à fait impossible dans l'univers chaotique de Windows où aucun programme ne s'installe de la même manière, où il faut cliquer des milliers de fois pour dire que oui c'est bien cela qu'on veut, je vous assure monsieur, où tous cherchent à vous ajouter une palanquée de merdouilles comme la YoupiBar ou SuperSpyware, et où, pour vous faire perdre un maximum de temps, il faut aller chercher l'installeur au fin fond de la page de téléchargement d'un site caché aux tréfonds du web. Bref, tout pour nous enquiquiner une nouvelle fois, mais il se trouve qu'il existe de bonnes âmes qui sont prêtes à  consacrer du temps à explorer à la bougie ces sombres grottes pour que le monde entier puisse bénéficier de procédures d'installation express et ne pas s'embêter avec tout ça. C'est beau toute cette bonne volonté quand même.


Et tout ça nous donne, donc, un gestionnaire de paquets sous Windows, une chose impensable que même Nostradamus aurait été bien en peine de prédire. En fait il en existe même plusieurs, mais je vais présenter ici celui qu'on préfère aux souris vertes, non pas qu'il soit mieux fait que les autres (au contraire, c'est même un peu sale sous le capot), mais c'est celui qui offre les doigts dans le nez la plus large sélection de logiciels disponibles, et en plus il est parfumé au miam : Chocolatey. Un nom appétissant n'est-ce pas ? On en mangerait presque. Et voyez moi cette offre pléthorique : votre navigateur web, votre logiciel de courrier, votre lecteur pdf, votre logiciel de compression, votre éditeur de texte (oui oui tous ceux dont on a parlé y sont), tout y est. Alors évidemment on ne pourra pas utiliser cela pour installer tous les outils Microsoft qui demandent des licences, mais franchement qui voudrait encore de cette camelote quand on peut installer tous ces logiciels libres équivalents en un tour de main ? Et, tout aussi magiquement, les désinstaller, ou mettre tout ce petit monde à jour d'une seule commande ? Vous comprenez pourquoi d'un coup la vie s'éclaire et les petits oiseaux cuicuitent dans les prés.


Pour moi c'est bien simple, quand je dois prendre un scregneugneu de Windows en main, je coupe tout ce qui dépasse, puis j'installe mes logiciels préférés avec Chocolatey, et hop voilà mon système est prêt. Franchement, même si on est très loin des extraordinaires gestionnaires de paquets qui s'ébattent gaiement au beau milieu des bandes de pingouins Linux, pour ne citer qu'eux, ça rend bien des services et ça vous redonne enfin un peu de contrôle sur ce qui est installé sur votre système (ne venez pas me parler du gestionnaire de programmes de Windows, qui me donne envie de pleurer à chaque fois que je le rencontre).


Le babouin s'en mêle à pieds joints, houba houba hop


Bien bien, les applaudissements retombent mais je sens que la salle est encore sur sa faim, et on peut la comprendre. Tout ce qu'on a présenté est bien sympathique, mais les vrais chamois d'or médaillés olympiques du terminal au fond de la cave doivent se demander comment ça pourrait suffire à leur faire supporter un quotidien parfaitement horrible plus de quatre minutes. Mais pour cela, il nous reste à dégainer notre arme secrète, LE super outil qui enchantera vos journées et vous réconciliera enfin avec la planète où décidément tout fout le camp. 

Et comme les métaphores animalières n'en finissent pas aujourd'hui, c'est sous la forme d'un petit animal de compagnie qui ne va plus nous quitter que le bonheur se présente à nous. Ne soyez pas trop déçu s'il ne s'agit pas d'une souris verte, on ne peut pas non plus demander la lune, on se contentera donc d'un babouin surcaféiné et hyperactif : Babun. Arf, la souris verte à lunettes veut encore mettre son grain de sel, ça faisait longtemps tiens. Oui oui, je sais, ça n'est pas le babouin qui fait houba mais le marsupilami, mais on peut se permettre une petite licence poétique de temps en temps pour la beauté du titre non ?

Bon qu'est-ce que c'est encore que ce truc ? Eh bien ce "truc" c'est votre kit de survie, votre couteau suisse universel, votre ami de tous les jours, c'est en fait un terminal Linux. Sous Windows. Oui. Moi même quand j'ai découvert ça j'en suis tombé de ma chaise, et je dois dire que j'ai encore des jours où je me pince pour voir si je ne rêve pas. Rien à voir avec un terminal Windows moisi ou du Powershell gnangnan, c'est bien un terminal complet qu'on vous propose. Tous les utilitaires habituels en ligne de commande, du python, du ruby, du perl, du git, du ssh, la possibilité d'exécuter des scripts bash, tout ça avec un shell zsh par défaut.

Désolé par avance pour les petits flocons qui auront tenu bon jusqu'au bout, je ne vais pas prendre le temps d'expliquer tout ce dont il s'agit, mais j'imagine que les autres sont en train de saliver comme pas possible à cette énumération alléchante. Et croyez-moi j'oublie la moitié des trésors dont est capable notre babouin équilibriste. Personnellement il ne m'arrive que très rarement d'avoir besoin d'un outil qui n'est pas disponible sous Babun (ça n'est tout de même pas un système complet, non plus), et c'est là généralement que je me réveille en me rendant compte qu'en fait je n'étais pas sous un système Linux, mais bien une contrefaçon Windows en verroterie grossière. C'est véritablement magique d'arriver à déguiser ainsi une citrouille pas fraîche en un carrosse flambant neuf, on salue la prouesse, et on remercie bien fort les concepteurs qui font oeuvre de salut public en retenant les programmeurs du monde entier de se jeter du haut d'un pont.

Précisons tout de même que le petit défaut de ce terminal, mis à part les effets disco pas toujours du meilleur goût du gestionnaire de thème oh-my-zsh, est qu'il est un peu lourdingue à installer. Qu'à cela ne tienne ! Il suffira de le faire avec...Chocolatey, vous avez tout compris ! Et la boucle est bouclée.


Il reste bien entendu plein d'autres petits logiciels qui vous facilitent la vie sous Windows, mais je pense qu'on peut s'en tenir là pour ce petit tour, après on sera plus dans le mode du Petit Confort que du Gros Soulagement comme on vient d'en déverser à la tonne. Espérons que les souris vertes ont contribué aujourd'hui à sauver plein de vie et à remettre de la joie dans les chaumières ; laissons-les se reposer, et à très bientôt pour de nouvelles aventures !



Vous avez aimé ce billet ?

 

Vous aimerez peut être...
> Grandeurs du monde numérique (1) : c'est gros, c'est petit ?
> Au secours, mon ordi est lent ! (4) : Je nettoie Windows à grands jets
> Au secours, mon ordi est lent ! (7) : Je réinstalle mon système tout seul comme un grand
> Grandeurs du monde numérique (2) : Octets et compagnie, les rois du stockage
> Au secours, mon ordi est lent ! (3) : J'apprends à ne pas polluer mon ordinateur
 

Mot-clefs de ce billet...
Windows programmation informatique système

Commentaires


Aucun commentaire...


Ajouter un commentaire


La validation des commentaires se fait manuellement par l'administrateur du blog. La publication de votre commentaire se fera donc une fois que l'administrateur du blog l'aura accepté. Toutefois, si votre commentaire ne respecte pas les conditions d'utilisation ou s'il est considéré comme spam, il sera supprimé sans être publié.

Auteur
Email
 
(facultatif et caché)
Site web
 
(facultatif)
Message

Ico Valider


Infos blog

Des Souris Vertes

Derniers billets

Le Petit Geste du Jour   10/09/2017
Le Petit Geste De La Rentrée : j'arrête le streaming
Divers   25/05/2017
Les souris vertes s'invitent à la radio
Le Petit Geste du Jour   20/05/2017
Le Petit Geste Du Jour : je change les réglages de mon appareil photo
Dossier   11/05/2017
Au secours, mon ordi est lent ! (7) : Je réinstalle mon système tout seul comme un grand
Le Petit Geste du Jour   06/05/2017
Le Petit Geste Du Jour : j'écris un haïku pour me détendre
Divers   14/04/2017
Cultiver l'attente...
Club de lecture   25/03/2017
Les souris vertes ont lu pour vous : la convivialité d'Ivan Illich
Le Petit Geste du Jour   09/03/2017
Le Petit Geste Du Jour : j'enlève la signature automatique des messages
Polémiquons   27/02/2017
L'inquiétant mariage de la science et du numérique
Dossier   17/02/2017
Au secours, mon ordi est lent ! (6) : J'adapte mon système à mes besoins
Club de lecture   12/02/2017
Les souris vertes ont lu pour vous : une question de taille, d'Olivier Rey
Le saviez-vous ?   21/01/2017
Le saviez vous ? La voiture est un ordinateur sur roues
Dossier   10/01/2017
Au secours, mon ordi est lent ! (5) : J'apprends à ne pas perdre mes données
Dossier   30/12/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (4) : Je nettoie Windows à grands jets
Polémiquons   23/12/2016
Le Petit Geste de l'Année : je ne commande rien d'électronique au père noël
Le Petit Geste du Jour   11/12/2016
Le Petit Geste Du Jour : j'utilise un bloqueur de publicités
Dossier   27/11/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (3) : J'apprends à ne pas polluer mon ordinateur
Dossier   14/11/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (2) : Je dégage l'antivirus à coup de pied
Dossier   05/11/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (1) : les souris vertes à la rescousse
Le Petit Geste du Jour   23/10/2016
Le Petit Geste Du Jour : j'utilise le mode avion même à pied
Système   16/10/2016
L'ordinateur portable est-il plus écologique ?
Le Petit Geste du Jour   02/10/2016
Le Petit Geste Du Jour : je gère la durée de vie de ma batterie
Club de lecture   17/09/2016
Les souris vertes ont lu pour vous : l'âge des low tech, de Philippe Bihouix
Système   21/08/2016
J'apprends à gérer mes mots de passe
Le Petit Geste du Jour   08/08/2016
Le Petit Geste Du Jour : j'arrête d'inclure les messages quand je réponds
Polémiquons   30/07/2016
Ecole et numérique font-ils bon ménage ?
Le Petit Geste du Jour   19/07/2016
Le Petit Geste du Jour : j'arrête d'écrire mes mails en HTML
Chamois d"or   10/07/2016
Le saviez vous ? Il est possible d'être informaticien sous Windows sans se pendre
Messagerie   04/07/2016
L'incarnation du mal : la pièce jointe dans les mails
Le Petit Geste du Jour   26/06/2016
Le Petit Geste Du Jour : Je réduis la luminosité de mon écran
Divers   18/06/2016
Stop à l'imprimante jetable
Dossier   12/06/2016
Grandeurs du monde numérique (6) : Réseaux en folie
Le Petit Geste du Jour   05/06/2016
Le Petit Geste du Jour : j'éteins ma box quand je ne m'en sers pas
Le saviez-vous ?   31/05/2016
Le saviez-vous : Google n'est pas le seul moteur de recherche ?
Dossier   25/05/2016
Grandeurs du monde numérique (5) : Dans la jungle des écrans
Le Petit Geste du Jour   20/05/2016
Le Petit Geste du Jour : je mets mes sites favoris... en favoris
Le Petit Geste du Jour   15/05/2016
Le Petit Geste du Jour : je change la page de démarrage de mon navigateur
Dossier   14/05/2016
Grandeurs du monde numérique (4) : Les spectaculaires performances des jeux vidéos
Le saviez-vous ?   12/05/2016
Le saviez-vous : à quoi sert l'économiseur d'écran ?
Dossier   08/05/2016
Grandeurs du monde numérique (3) : Monsieur Herz mesure la solitude du processeur
Dossier   06/05/2016
Grandeurs du monde numérique (2) : Octets et compagnie, les rois du stockage
Dossier   05/05/2016
Grandeurs du monde numérique (1) : c'est gros, c'est petit ?
Divers   04/05/2016
Les souris partent à l'aventure


MP  Mighty Productions
> Blogs
> Des Souris Vertes
> Chamois d"or
> Le saviez vous ? Il est possible d'être informaticien sous Windows sans se pendre
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page  
◄ ►