Ico Chamois d"or
Ico Multimedia
Ico Système
Ico Navigateur
Ico Messagerie
Ico Réseau
Ico Le Petit Geste du Jour
Ico Club de lecture
Ico Dossier
Ico Le saviez-vous ?
Ico Polémiquons
Ico Divers

Grandeurs du monde numérique (5) : Dans la jungle des écrans

Date 25/05/2016
Ico Dossier
Ico Multimedia
Comms 0 commentaire
Où le pixel fait son apparition fracassante, et la Petite Souris Verte de le remettre à sa place

Une grosse souris regarde un petit écran, une petite souris regarde un gros écran
"Fanée
Son image encore persiste
La pivoine."

Yosa Buson (1716-1783)


On n'a d'yeux que pour lui. Quand on ne le voit pas on ne pense qu'à lui. On le cajole. On l'entoure de sollicitude. On lui jette des regards à la dérobée. On trépigne de pouvoir à nouveau le retrouver. On passe la majeure partie de notre vie en sa compagnie, et ça nous comble de bonheur. Je veux parler bien sûr de l'écran.


C'est notre sujet du jour, et puisque c'est un compagnon permanent, pour les victimes consentantes comme pour celles sacrifiées sur l'autel du Numérique Partout, on va mettre un point d'honneur à essayer de mieux connaître cet ami importun/bienvenu (rayer la mention inutile) qui nous suit partout.


La diagonale du fou


On commence par les présentations, et comme on ne va pas se priver d'imiter les concours machos qui présentent de jeunes dames peu vêtues avec la délicatesse du boucher devant son étal de viande, cela va se résumer à l'essentiel : les mensurations. On ne va pas révolutionner la science en faisant remarquer qu'un écran c'est plus ou moins gros ou petit. Et en fonction du fait qu'il trône devant votre canapé ou qu'il est dans votre poche, en général on préfèrera plutôt l'un à l'autre, donc comme chez les souris mutantes (vertes, mais pour de mauvaises raisons) on trouvera du Super Gros ou du Super Petit. On peut sans doute être légèrement plus précis que cette élégante description, cependant. On va donc introduire une unité pour mesurer la taille de l'écran.


Et là les choses se gâtent. La triste réalité des équilibres géopolitiques se rappelle à nous, et l'on est forcé d'accepter que la France et ses valeurs ne sont plus portées au pinacle par la communauté internationale, et qu'il va falloir nous assoir sur l'ingénieux système métrique que nous avons fondé pour l'offrir au monde entier. C'est donc dans cette unité barbare qu'est le pouce (inch en anglais) qu'il va nous falloir mesurer notre écran, au lieu du centimètre qui nous aurait bien simplifié la vie. Mais on n'est pas au bout de nos peines.


Question de cours élémentaire : comment donne-t-on les dimensions d'un rectangle ? Quelqu'un ? Une petite souris verte lève le doigt au premier rang, et bravo c'est la bonne réponse : longueur, largeur. Sauf que là vous ignorez la première loi de la logique shadok : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Et sa deuxième loi : pourquoi faire seulement compliqué si on peut tout rendre incompréhensible ? Fidèle à l'esprit shadok, nous allons donc mesurer la taille de notre écran à l'aide d'une unique valeur, alors qu'on sait qu'il en faut deux, et on va la choisir bien tordue au possible : la longueur de sa diagonale ! Tada !


Manifestement les génies à l'origine de cette trouvaille ont dû roupiller allègrement pendant leur cours de maths au collège, sans quoi ils se seraient rappelé qu'il y a pas mal de rectangles qui ont la même diagonale et des dimensions bien différentes, et quand je dis pas mal comprendre : une infinité. En conséquence, si je vous dis que votre écran a une diagonale, au hasard, de 20 pouces, quand bien même vous sauriez qu'un pouce mesure 2,54cm (un peu grand pour un pouce de souris tout de même), vous êtes strictement incapable d'en déduire sa largeur ou sa hauteur. Impossible dans ces conditions de choisir la taille du camion à louer pour rapporter votre écran géant dans votre salon.


Un petit dessin pour mieux comprendre :


3 écrans ayant même diagonale

3 écrans ayant la même diagonale. Tous pareils ?


Evidemment, on ne vous propose pas des crédits magnifiques et des réductions sur GrosMatos.fr pour que vous restiez planté sans pouvoir savoir si votre téléviseur super haute définition va rentrer dans le salon. Aussi on va introduire une deuxième mesure qui nous permettra de déterminer complètement les dimensions de notre écran. On a plein de choix possibles, sachant qu'avec 2 mesures, un peu de maths et une boîte d'aspirine on peut tout connaître. On prend quoi alors, la longueur, la largeur, le diamètre du cercle inscrit, le cosinus de l'angle formé par la diagonale ? On n'en est pas loin en fait, puisqu'on est partis pour faire tordu autant y aller jusqu'au bout : on va utiliser le ratio, c'est-à-dire le rapport longueur/largeur (ou largeur/hauteur selon comment on voit les dimensions). La souris à lunette du premier rang me signale qu'il s'agit de la tangente, et non du cosinus de l'angle en question. Et qu'il n'y a pas de cercle inscrit dans un rectangle. Merci la souris.


Bon on se fait un petit exercice de géométrie ? J'entends des cris d'enthousiasme dans la salle, alors c'est parti : mon écran a pour diagonale 15 pouces et un ratio de 4:3 (oui on note comme ça, au mépris de toutes nos règles typographiques françoises), quelles sont donc ses dimensions ? Vous avez 10 minutes. Bon allez, je donne la réponse tout de suite, vous vous amuserez tout seul à faire les calculs après avoir terminé la lecture de cet excellent article : la largeur est de 30,5cm, la hauteur de 22,9cm.


Evidemment, si on n'est pas un pro de la trigonométrie, on peut trouver la réponse quelque part dans la description de l'écran, en général tout en bas à côté des recommandations pour les épileptiques et les femmes enceintes. Pour cet exemple cependant, vous allez devoir écumer pas mal de grandes surfaces pour trouver un écran qui a ces dimensions. En effet tous les ratios (ratii ?) ne sont pas adaptés à tous les usages, et il ne vous a pas échappé que pour lire de manière confortable il faut pas mal de hauteur. C'est la raison pour laquelle 99,9999% des écrans fabriqués aujourd'hui ont un ratio qui ne va pas du tout dans ce sens, car qui a encore envie de lire, ou même d'utiliser son ordinateur pour travailler ? Personne, on passe tous nos journées à regarder des films, donc on veut du 16:9 et rien d'autre. Vous pouvez voir si vous observez attentivement la disposition de ce blog que la surface de votre écran est bien utilisée : un tiers de texte, deux tiers de rien. Malheureusement voilà bien un gaspillage contre lequel on ne pourra pas lutter, sauf à fabriquer des écrans qui désactivent une partie de l'éclairement en mode lecture. Mếme si c'était réalisable ça serait sans doute formellement interdit par tout un tas de traités, car dans ce cas où irait s'afficher la pub ?


Maintenant qu'on a compris comment mesurer un écran, on va essayer de se donner quelques ordres de grandeur. Pour le ratio, comme je le disais c'est assez facile, à moins d'aller chercher des modèles préhistoriques ou d'être un marginal fini vous ne trouverez rien qui ne soit du 16:9, ou à la rigueur du 16:10 (ce que personnellement je recommande si vous avez le choix).

Pour les diagonales, en revanche, tout dépend de l'appareil :

  • la plupart des smartphones ont des diagonales de 5 ou 6 pources, même si on commence à voir des diagonales plus grandes, pour ceux qui ont des grandes poches (modèle kangourou).
  • les tablettes ont en majorité  des diagonales entre 7 et 10 pouces.
  • les ordinateurs portables qui sont vraiment portables ont une diagonale entre 11 et 14 pouces. En jargon numérique, on appellera ça des ultra-portables, des netbooks oue je ne sais quoi d'autre. Comprenez : on peut les transporter sans risquer un tassement de vertèbres et sans ressortir du placard notre sac à dos de grande randonnée.
  • les ordinateurs faussement portables que l'on laisse sur son bureau ont une diagonale de 15 à 17 pouces.
  • les écrans LCD d'ordinateur ont une diagonale d'au moins 19 pouces. On peut dire que le format le plus répandu aujourd'hui est quelque part entre 21 et 23 pouces, en dessous vous êtes manifestement un pauvre type. Si vous avez confondu votre ordinateur avec un téléviseur géant, ou que vous êtes graphiste, vous opterez peut-être pour plus de 30 pouces. Personnellement je n'ai jamais vu d'écran de plus de 32 pouces, il faut dire qu'on commence à dépasser les 70 cm de largeur, donc à moins d'être atteint d'une myopie sévère et de refuser toute correction optique ou d'avoir un bureau tellement grand qu'on aime placer son écran à 5m de son clavier, on voit mal l'intérêt pratique de la chose.
  • n'oublions tout de même pas les téléviseurs dans notre petit tour d'horizon. Le ratio sera toujours notre fameux 16:9, mais on trouve de tout pour les diagonales en fonction des bugets et de sûrement plein de critères essentiels, ne serait-ce que celui d'exercer notre Liberté de Choix sur un sujet aussi essentiel que la différence de 0,6 pouces d'un modèle à l'autre. On pourra même trouver des tailles comparables à celles des ordinateurs portables, dans les 15 pouces de diagonales, sans doute la taille maximale admissible pour tenir entre les toilettes et le placard dans une chambre d'étudiant. Pour ceux qui n'ont pas ces vicissitudes et ne sauraient se contenter du gros si on peut avoir de l'énorme , on pourra aller jusqu'à 75 pouces de diagonale, soit 1,90m, excusez du peu. On en reste sans voix.


Un petit rappel de géométrie supplémentaire, et après promis j'arrête avec ces satanés maths : lorsque l'on augmente la diagonale de 5cm, la surface augmente comme le carré de cette longueur, soit de 25 centimètres carrés. Génial ! Beaucoup plus de surface pour le même prix ! Sauf que la consommation de l'écran est directement corrélée à la surface d'éclairement, donc vous augmentez aussi d'autant la consommation électrique. Eh oui.


Le pixel sur le gâteau


Nous voilà maintenant capables de décrire nos petits écrans chéris. D'accord, c'est un peu tordu, mais avec un peu de bonne volonté on s'en sort. Tout est clair donc, merci les Souris Vertes mais on a déjà bien dépassé notre quota de lecture quotidienne, donc ciao et à la prochaine.


Ne partez pas ! Désolé de vous décevoir, mais on est trèèèèèèèèèès loin d'en avoir fini, là. C'est que les dimensions d'un écran, ça fait rêver mais comme vous l'avez remarqué la diagonale de votre salon, elle, n'augmente pas indéfiniment, donc l'envie irrépressible de changer de modèle va rapidement s'épuiser. Est-ce qu'on peut trouver un moyen de faire en sorte que nos écrans s'améliorent perpétuellement sans toujours jouer sur leur taille extra-grande, ou extra-petite pour les appareils nomades (brrr je ne sais pas vous, mais moi mes poils se hérissent quand je vois cette expression abominable) ? Eh bien oui ! Mais attention, ça n'est pas évident, pour cela on appelle encore le Professeur Shadoko à la rescousse, pour qu'il nous formule sa fameuse Loi de l'Inverse du Contraire :


"Plus un écran est petit, plus il affichera une grande image."


Avouez que vous en restez coi. Pour comprendre cette théorie audacieuse, il nous faut introduire un concept supplémentaire : le pixel. Bon, là je vous sens un peu dubitatif, bien sûr que vous connaissez ça le pixel, vous ne connaissez que ça même. Vous en avez plein votre téléphone, plein votre appareil photo ou votre webcam, votre écran d'ordi et j'en passe. Très bien, alors dites-moi ceci : qu'est-ce qu'un pixel ? Hmm déjà pas simple comme question. Les plus avertis sauront qu'il s'agit d'un point de couleur élémentaire sur un écran, autrement dit la zone d'éclairement minimale pour former une image. Question subsidiaire : combien mesure un pixel ? Argh, mais j'en sais rien moi. 1 mm ? Peut-être moins ? 1/10ème de mm alors ? Alors ?


Eh bien non, non et encore non. En fait le pixel ne mesure rien, ou plutôt il n'a pas de mesure particulière. C'est ce qui fait son charme : c'est une unité sans unités ! Sa taille peut varier sans effort d'un facteur 10 entre nos différents appareils, mais ça n'empêchera pas d'en parler avec aplomb comme s'il était universellement défini, par exemple comme 1 650 763,73 longueurs d'onde d'une radiation orangée émise par l'isotope 86 du krypton (une des définitions les plus exotiques du mètre). On a donc inventé une deuxième mesure de notre écran, presque indépendante de sa taille, pas tout à fait quand même parce que le pixel a bien une taille réelle à la fin qui dépend de la technologie de votre écran, en général de l'ordre de grandeur du dixième de millimètre.


Ainsi au lieu de nous rebattre les oreilles avec le ratio et la diagonale en pouces qui ne font plus rêver personne, on va pouvoir nous vanter la résolution de notre écran, c'est-à-dire ses dimensions en pixels. Et là miracle et incrédulité, on va utiliser tout simplement : largeur, hauteur. Mon écran a donc une résolution de 800x600 pixels (bouh le gros naze eh ! T'as sorti ça des années 1980 ?). On comprendra qu'une image projetée sera composée de 800 points de couleur distincts en largeur, et 600 en hauteur.


Tout cela n'explique pas la loi renversante du Professeur Shadoko. Et pourtant si : ce n'est pas parce que mon écran est tout petit qu'il devrait avoir peu de pixels. Il suffit de lui donner un pixel super fin et hop, il aura une grosse résolution qui tape dans les comparatifs, et on peut se lancer à corps perdu dans la Course au Pixel. Un exemple qui ne cesse pas de m'émerveiller : un écran 24 pouces de bonne qualité a une résolution de 1920x1080, tout à fait confortable pour travailler, lire, regarder des films, etc. Mais c'est aussi la résolution des tablettes 7 pouces dernier cri. C'est aussi la résolution de notre téléviseur monstre à la diagonale de 75 pouces.


Y a-t-il donc un sens à avoir des résolutions aussi grandes sur de si petits appareils ? Poser la question c'est y répondre, surtout quand on sait que le principal poste de consommation des appareils mobiles est précisément l'alimentation de l'écran. C'est que tous ces petits pixels correspondent à autant de cellules à alimenter. Alors c'est vrai, oeil-de-lynx-qui-voit-loin-dans-la-prairie y détectera sans doute une légère amélioration du confort visuel, mais le commun des mortels y verra surtout une autonomie réduite de moitié. Car, comme pour la surface de l'écran, le nombre de pixels augmente de manière quadratique : augmenter la résolution de 100 pixels en largeur et hauteur revient à augmenter de 10000 pixels notre écran, ce qui nous amène à formuler une autre loi du pixel, directement issue des travaux du Professeur Souriso cette fois : Petit Confort entraîne Grosse Dépense.


Pour être tout à fait honnête, nous n'avons fait qu'un bref tour d'horizon (euh, je parle de manière quasi métaphorique là, vu que ce billet commence à concurrencer la longueur d'un article de l'encyclopedia universalis) des mesures que l'on peut réaliser sur les écrans. Il existe bien évidemment beaucoup d'autres critères qui permettent de juger de leur qualité, comme la mesure du contraste, de la luminosité, du rendu des couleurs, etc. Nous laisserons cela aux spécialistes, dont je ne m'honore pas de ne pas faire partie.


Il y a tout de même un détail assez important qu'on peut ajouter pour la complétude, même si on sort un peu du sujet de l'article : il existe plusieurs technologies de dalles lumineuses, dont certaines sont dites "mates" et d'autres "brillantes". Vous n'aurez aucun mal à faire la différence, croyez-moi, et si vous ne souhaitez pas utiliser votre écran pour vous coiffer le matin je vous conseille d'éviter les dalles brillantes comme la peste, ce qui n'est pas si facile car elles ne sont pas chères à produire.


Schizophrénie du Plein de Pixels : l'image sur l'écran


Nous n'avons pas fini d'explorer les paradoxes merveilleux de l'image numérique. D'accord, un petit écran peut avoir une résolution avec plein de pixels, mais on n'est pas obligé de s'en tenir là si l'on pense à cette chose toute simple : l'écran peut nous afficher, entre autres, des images. Et ces images ont une résolution en pixels aussi, c'est même comme ça qu'on définit leur taille : si l'image n'est pas compressée il y a bien un rapport fixe entre le nombre d'octets utilisés pour la stocker et le nombre de pixels qu'elle contient.


Mais cette image affichée a-t-elle une résolution identique à celle de votre écran ? Certainement pas, d'ailleurs comment voulez-vous que la personne qui s'est prise en photo en train de faire des grimaces au sommet d'une montagne (on aperçoit une souris en arrière plan si vous regardez bien) sache sur quel écran vous allez la regarder ? Le plus simple reste d'appliquer la loi du Pourquoi Se Gêner : elle aura donc produit une photo à une résolution par exemple de 3000x2000 (modestement du 6 megapixels), que vous serez bien incapable d'afficher à l'identique sur votre écran pourtant génial, et qui demandera un retraitement supplémentaire à votre machine pour en diminuer l'échelle.


Nous aurons à revenir sur le scandale absolu que constituent les réglages en pixels des appareils numériques, mais pour le moment on s'arrêtera à contempler toute la profondeur de la Loi de l'Inverse du Contraire. Sur mon minuscule écran de téléphone, je peux, oui je peux, afficher une image dont la résolution me permettrait de l'imprimer sur un mur de 3 mètres de large et qu'aucun écran géant n'affichera en pleine résolution. Avec un peu chance, il s'agit d'une photo totalement anecdotique, du genre "regarde ce truc marrant que j'ai vu dans la rue tout à l'heure", de préférence floue, et alors on peut nager pleinement dans la félicité du gaspillage numérique insouciant.


Vous aurez sans doute remarqué qu'on utilise la même unité - le pixel - pour parler des capteurs des appareils photos ou des caméras, à la différence près que pour activer le mode Gros Chiffres on préfèrera ne pas donner la résolution du capteur, mais plutôt un nombre total de pixels : 5 megapixels, 10 megapixels, 20 megapixels, pourquoi pas 200 megapixels ou même aller au gigapixel si on aime ça. Vous aurez compris tout l'intérêt qu'on peut porter à cette mesure, sachant que vous ne trouverez pratiquement aucun écran dont la résolution excède 3 megapixels.


Définition de la misère, misère de la définition


On va terminer par un petit coup d'oeil dans notre boule de crystal numérique. Il semblerait que parler de résolution d'écran commence à devenir légèrement ringard, et que déjà l'avenir se dessine sous nos yeux ébahis. Par une technique bien connue qui consiste à substituer au Gros Chiffre le Gros Sigle, on préfèrera maintenant parler de définition, en la qualifiant de préférence de Haute, voire Très Haute, ou même Très Très Très Haute. Et plutôt que de nous dire "je sais afficher des vidéos en 1280x720", ce qui, vous en conviendrez, ne nous impressionne pas trop après les résolutions évoquées précédemment, on préfèrera dire de notre écran qu'il est "HD TV" par exemple. Et plutôt que de vous dire que votre écran, comme la plupart des autres, a une résolution de 1920x1080, on préfèrera dire qu'il est "Full HD".


Je ne souhaite pas vous infliger l'ensemble des pseudo-normes qui fleurissent pour donner l'impression que chaque nouveau produit vient de révolutionner l'univers galactique, sachant qu'il sera difficile de courir derrière les armées de consultants en marketing qui consacrent tout leur temps éveillé à vous en concocter de nouvelles. On s'autorisera tout de même une petite tranche de rigolade en lisant un l'état de l'art ramassé sur un site promotionnel quelconque, je vous donne ça dans le désordre : HD Ready, HD TV, True HD, GreenMouse QuickHD, Full HD, HD Ready 1080p, HD TV 1080p. Tiens, un intrus s'est glissé dans la liste précédente, saurez-vous le débusquer ?


On a bien besoin d'un petit RPFL (Résumé Pour les Fatigués de la Lecture) :


On mesure la taille d'un écran par sa diagonale en pouces, une idée formidable qui nécessite de connaître aussi son ratio (rapport largeur/hauteur) et une bonne dose de trigonométrie. Le ratio le plus courant est le 16:9 ; les diagonales peuvent varier de 5 pouces (smartphone) à 75 pouces (téléviseur géant) en passant par la plage 7-10 pouces pour les tablettes, 11-17 pouces pour les ordinateurs portables et 20-30 pouces pour les écrans de bureau.


On mesure également les écrans et les images numériques à l'aide de pixels, une unité élémentaire qui n'a pas de taille précise. On parlera alors de la résolution d'un écran ou d'une image, cette fois en donnant largeur et hauteur, par exemple on trouvera couramment des résolutions de 1920x1080 (le fameux Full HD pour la vidéo).


Les normes de haute définition sont simplement une autre manière de désigner les résolutions affichables dans les vidéos avec un enrobage marketing peu subtil.


Vous avez aimé ce billet ?

 

Vous aimerez peut être...
> Le saviez-vous : à quoi sert l'économiseur d'écran ?
> Le Petit Geste Du Jour : je change les réglages de mon appareil photo
> Le Petit Geste Du Jour : Je réduis la luminosité de mon écran
> Grandeurs du monde numérique (1) : c'est gros, c'est petit ?
> Grandeurs du monde numérique (2) : Octets et compagnie, les rois du stockage
 

Mot-clefs de ce billet...
pixel résolution écran image diagonale vidéo grandeur

Commentaires


Aucun commentaire...


Ajouter un commentaire


La validation des commentaires se fait manuellement par l'administrateur du blog. La publication de votre commentaire se fera donc une fois que l'administrateur du blog l'aura accepté. Toutefois, si votre commentaire ne respecte pas les conditions d'utilisation ou s'il est considéré comme spam, il sera supprimé sans être publié.

Auteur
Email
 
(facultatif et caché)
Site web
 
(facultatif)
Message

Ico Valider


Infos blog

Des Souris Vertes

Derniers billets

Divers   25/05/2017
Les souris vertes s'invitent à la radio
Le Petit Geste du Jour   20/05/2017
Le Petit Geste Du Jour : je change les réglages de mon appareil photo
Dossier   11/05/2017
Au secours, mon ordi est lent ! (7) : Je réinstalle mon système tout seul comme un grand
Le Petit Geste du Jour   06/05/2017
Le Petit Geste Du Jour : j'écris un haïku pour me détendre
Divers   14/04/2017
Cultiver l'attente...
Club de lecture   25/03/2017
Les souris vertes ont lu pour vous : la convivialité d'Ivan Illich
Le Petit Geste du Jour   09/03/2017
Le Petit Geste Du Jour : j'enlève la signature automatique des messages
Polémiquons   27/02/2017
L'inquiétant mariage de la science et du numérique
Dossier   17/02/2017
Au secours, mon ordi est lent ! (6) : J'adapte mon système à mes besoins
Club de lecture   12/02/2017
Les souris vertes ont lu pour vous : une question de taille, d'Olivier Rey
Le saviez-vous ?   21/01/2017
Le saviez vous ? La voiture est un ordinateur sur roues
Dossier   10/01/2017
Au secours, mon ordi est lent ! (5) : J'apprends à ne pas perdre mes données
Dossier   30/12/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (4) : Je nettoie Windows à grands jets
Polémiquons   23/12/2016
Le Petit Geste de l'Année : je ne commande rien d'électronique au père noël
Le Petit Geste du Jour   11/12/2016
Le Petit Geste Du Jour : j'utilise un bloqueur de publicités
Dossier   27/11/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (3) : J'apprends à ne pas polluer mon ordinateur
Dossier   14/11/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (2) : Je dégage l'antivirus à coup de pied
Dossier   05/11/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (1) : les souris vertes à la rescousse
Le Petit Geste du Jour   23/10/2016
Le Petit Geste Du Jour : j'utilise le mode avion même à pied
Système   16/10/2016
L'ordinateur portable est-il plus écologique ?
Le Petit Geste du Jour   02/10/2016
Le Petit Geste Du Jour : je gère la durée de vie de ma batterie
Club de lecture   17/09/2016
Les souris vertes ont lu pour vous : l'âge des low tech, de Philippe Bihouix
Système   21/08/2016
J'apprends à gérer mes mots de passe
Le Petit Geste du Jour   08/08/2016
Le Petit Geste Du Jour : j'arrête d'inclure les messages quand je réponds
Polémiquons   30/07/2016
Ecole et numérique font-ils bon ménage ?
Le Petit Geste du Jour   19/07/2016
Le Petit Geste du Jour : j'arrête d'écrire mes mails en HTML
Chamois d"or   10/07/2016
Le saviez vous ? Il est possible d'être informaticien sous Windows sans se pendre
Messagerie   04/07/2016
L'incarnation du mal : la pièce jointe dans les mails
Le Petit Geste du Jour   26/06/2016
Le Petit Geste Du Jour : Je réduis la luminosité de mon écran
Divers   18/06/2016
Stop à l'imprimante jetable
Dossier   12/06/2016
Grandeurs du monde numérique (6) : Réseaux en folie
Le Petit Geste du Jour   05/06/2016
Le Petit Geste du Jour : j'éteins ma box quand je ne m'en sers pas
Le saviez-vous ?   31/05/2016
Le saviez-vous : Google n'est pas le seul moteur de recherche ?
Dossier   25/05/2016
Grandeurs du monde numérique (5) : Dans la jungle des écrans
Le Petit Geste du Jour   20/05/2016
Le Petit Geste du Jour : je mets mes sites favoris... en favoris
Le Petit Geste du Jour   15/05/2016
Le Petit Geste du Jour : je change la page de démarrage de mon navigateur
Dossier   14/05/2016
Grandeurs du monde numérique (4) : Les spectaculaires performances des jeux vidéos
Le saviez-vous ?   12/05/2016
Le saviez-vous : à quoi sert l'économiseur d'écran ?
Dossier   08/05/2016
Grandeurs du monde numérique (3) : Monsieur Herz mesure la solitude du processeur
Dossier   06/05/2016
Grandeurs du monde numérique (2) : Octets et compagnie, les rois du stockage
Dossier   05/05/2016
Grandeurs du monde numérique (1) : c'est gros, c'est petit ?
Divers   04/05/2016
Les souris partent à l'aventure


MP  Mighty Productions
> Blogs
> Des Souris Vertes
> Dossier
> Grandeurs du monde numérique (5) : Dans la jungle des écrans
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page  
◄ ►