Ico Chamois d"or
Ico Polémiquons
Ico Le saviez-vous ?
Ico Dossier
Ico Club de lecture
Ico Le Petit Geste du Jour
Ico Réseau
Ico Messagerie
Ico Navigateur
Ico Système
Ico Multimedia
Ico Divers

Résultat de votre recherche


1 ... 3 4 5 6 7
Le Petit Geste Du Jour : j'utilise le mode avion même à pied
Date 23/10/2016
Ico Le Petit Geste du Jour
Comms Aucun commentaire

Une souris en mode avion

"La rivière en été

Malgré le pont

Le cheval traverse dans l’eau"


Masaoka Shiki (1866-1909)



Aujourd'hui les souris vertes révolutionnent la théorie de la relativité restreinte et ses applications quantiques, et bouleversent le temps et l'espace, rien que ça, en vous proposant de prendre l'avion sans bouger de votre canapé, un Petit Geste encore plus perturbant que l'utilisation de la machine à voyager dans le temps. Comment une telle prouesse est-elle donc possible ? Les souris vertes ont elles suivi l'université d'été Houdini, et prévu dans la foulée de faire disparaître la statue de la liberté, puis de faire apparaître une belle prairie à la place d'un supermarché (bien difficile, c'est le contraire qui est super simple) ?


Pas du tout, pas du tout, c'est tout bête, vous allez voir, pas besoin d'avoir un doctorat en physique nucléaire et un accélérateur de particules dans votre salon. Une fois n'est pas coutume, on va donner tout de suite la marche à suivre, car je sens que vous allez craquer sous peu devant ce suspense intolérable.


Voici le mode d'emploi :

1- je prends dans une main, celle que je veux, mon appareil mobile préféré, si je ne l'avais pas déjà dans la main (NDLR : d'après une statistique de l'Institut des Souris Vertes, 50% des gens ont leur portable dans la main 50% de leur temps éveillé, et une population inquiétante de 10% des gens réalisent plus de gestes sur leur téléphone qu'ils ne clignent des yeux en une journée)

2- de l'autre main, je vais chercher l'option "mode avion" que je coche


Avouez que c'est tellement simple que vous auriez même pu le faire sans aide en fait. Evidemment, ça sera un poil plus compliqué si, comme les souris vertes, vous faites partie des 1% d'êtres vivants animés qui ne possèdent pas de téléphone portable, mais dans ce cas rassurez-vous, vous êtes dispensé de petit geste pour cette semaine, vous pouvez tranquillement aller vous promener en forêt à la place.


 Voilà donc, vous venez de faire un voyage interplanétaire renversant sans même avoir besoin de dégazer des tonnes de kérosène dans l'atmosphère. Un geste furieusement écologique ! Mais vous ne soupçonnez même pas encore à quel point, car ce n'est qu'un des effets miraculeux de la petite opération que vous venez d'accomplir, que nous nous empressons séant de décrire.


1- Big Brother ne me voit plus


Je sais bien que les notions d'intimité, de vie privée et de confidentialité commencent à prendre du plomb dans l'aile en ces temps où certaines personnes aiment à étaler leurs préférences en matière de slip ou leur ennui existentiel à travers tout l'internet, les réseaux sociaux ou la télévision, mais il doit bien rester quelques personnes reléguées au ban de la Société de l'Information pour qui ces notions ont encore un sens. Celles-là verront, on l'espère, toute la portée du geste que nous avons accompli. En effet, votre petit copain mobile passe son temps à donner votre position géographique à tous ces gens bienveillants qui souhaient vous envoyer de la pub ou vous prendre comme cobaye de leur étude de marché sans même vous en informer, tout cela grâce à la puce GPS intégrée qui pompe votre batterie en permanence pour vous rendre ce service formidable. En retour, vous aurez bien sûr le droit de ne jamais faire attention à votre environnement extérieur et de soigneusement ignorer où vous vous trouvez, ce qui vous permettra de demander par exemple à votre téléphone de vous localiser la pizzeria devant laquelle vous venez de passer (dommage que vous ayez gardé les yeux rivés sur votre écran). Comme c'est pratique.


Je vois que certains ont un souris narquois, car ils avaient déjà désactivé le GPS par défaut, donc aucun besoin de notre Petit Geste pour eux. Eh bien pas du tout, car malheureusement vous êtes également repérés par les antennes relais avec lesquelles la puce qui gère la téléphonie ne cesse de dialoguer, que vous soyez en train d'utiliser votre téléphone ou non. Alors évidemment ce type de localisation est bien moins précis que celle donnée par le GPS, et ne bénéficie pas directement aux grosses entreprises de l'internet mondial, mais bon vos allées et venues restent enregistrées par des opérateurs dont on connaît assez la philanthropie par ailleurs. Sans compter l'énergie gaspillée de votre côté comme sur ces antennes pour négocier en permanence des connexions qui ne sont jamais utilisées.


C'est la même chose pour tous les autres types de réseaux sans fil, d'ailleurs. Si vous avez la chance d'avoir un appareil qui se connecte également en wifi, en bluetooth, en 3G ou sur la bande de fréquence du talkie-walkie des souris vertes, il faut savoir que le composant associé va passer son temps à scanner les réseaux alentours pour faire coucou à tout le monde, donc à moins de vouloir passer des heures à comprendre comment gérer tout ce barda pour que ça ne s'active pas en permanence dans votre dos, le plus simple est encore d'utiliser le seul mode qui vous garantit qu'aucun réseau sans fil n'est activé sur votre appareil, justement celui que l'on vient d'utiliser. Merci les souris vertes !


2- Je n'émet plus d'ondes maléfiques


Bon, la science, comme souvent quand il s'agit de problèmes de santé qui pourraient toucher toute la population, préfère ne pas trop regarder de ce côté et trancher sur la question des ondes électromagnétiques. Il serait en effet bien embêtant de découvrir tout d'un coup que les centaines de milliers de dispositifs qui émettent à tout crin à travers nos villes, nos campagnes et même l'espace pourraient ne pas être que des bienfaits pour l'humanité et la planète. C'est pourquoi devant l'absence de preuve scientifique irréfutable, nous accepterons le scepticisme des foules devant notre effet numéro 2, celui de couper toute onde maléfique illico presto.


Il faut tout de même savoir que votre petit copain mobile ne se contente pas de capter les signaux en provenance de toutes ces sources numériques qui garnissent le paysage, il en émet également. Et, lorsque vous le câlinez gentiment à l'aide de votre oreille, vous êtes en pleine ligne de mire pour recevoir ce signal sympathique qui va venir traverser votre crâne. Aucune inquiétude à avoir, en France en tout cas, car dans de nombreux pays les études commencent à émerger pour pointer d'un doigt timide que ceci pourrait être dommageable tout de même peut-être un peu parfois certains jours. L'agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, appelée ANSES pour les intimes (si quelqu'un comprend le rapport avec le sigle qu'il s'empresse de nous écrire, les meilleurs équipes du Professeur Souriso restent coites devant ce mystère), vient d'ailleurs de publier une étude où elle reprend des conclusions connues depuis un bon moment sur l'impact des ondes électromagnétiques sur le développement du cerveau des enfants. Aucun risque qu'il y ait quelque problème chez l'adulte, non non, on se contentera donc de surveiller sans paniquer les enfants, les femmes enceintes, et peut-être à terme les personnes âgées quand quelqu'un s'y intéressera.


Cela dit, si vous ne souhaitez pas nécessairement attendre que les scientifiques et les agences de santé finissent par s'accorder sur ce fait renversant que tout phénomène physique engendre une perturbation de son milieu, et qu'il y a une forte probabilité pour qu'au moins un effet non négligeable ait lieu, qu'il s'agisse de dérouter les abeilles ou les oiseaux, de gêner la réplication des neurones ou le sens de l'orientation des souris vertes, vous pouvez d'ores et déjà clore le débat par notre petit geste radical. Hop. En plus ça vous évitera de recevoir des alertes en permanence pour la moindre petite phrase prononcée par un homme politique donnant son avis après avoir soigneusement évité de se renseigner sur la question. Mais on y vient, c'est le bénéfice magique suivant !


3- Je ne suis plus dérangé par des importuns


Nouvel effet béni de notre petite action salvatrice, plus d'interruption intempestive et malvenue. Imaginez le vrai bonheur, plus de message inutile, de nouvelle superflue ou de coup de fil importun, vous voilà enfin prêt à vous consacrer à ce qui vous entoure l'esprit tranquille et alerte.


Bien sûr, d'aucun diront que l'intérêt d'un appareil toujours connecté devient limité quand plus personne ne peut vous joindre. Mais franchement, à y bien regarder, connaissez-vous beaucoup de gens qui répondent à leur portable quand on les appelle ? Ou à leurs messages dans la demi-minute ? Mis à part lorsque vous avez la chance de tomber sur votre interlocuteur dans un moment d'ennui profond où il s'apprêtait à entamer une partie de Lance Ton Pingouin, ou à moins que vous n'ayez moins de 16 ans et un(e) super meilleur(e) ami(e) qui attend de savoir si Mike a bien dit à Brenda ce que vous pensez qu'il lui a dit sans lui dire mais en cachette de Laurie, il est probable que celui-ci vous mettra dans l'équivalent numérique du panier à courrier "à traiter plus tard" et vous oubliera aussitôt.


Aux souris vertes nous travaillons même sur une théorie audacieuse qui avance que plus les gens sont connectés, moins ils sont joignables et disponibles. On attend avec impatience la publication dans des revues scientifiques à comité de lecture de ces éminentes recherches.


Bref, arrêtons de penser que de nous couper une ou deux heures des réseaux pour laisser gentiment nos messages s'empiler dans une boîte vocale ou de messagerie va faire s'effondrer la civilisation et exploser la planète. La seule différence au fond entre le faire volontairement et se précipiter sur son écran pour se dire "oh pfff, je réponds pas" est... l'avantage qui suit.


4- Je peux arrêter de regarder fébrilement mon écran


Eh oui, on ne le dit pas assez, mais la consultation compulsive des écrans d'appareils mobiles est l'ennemi numéro un de l'attention à l'entourage et aux petites souris qui gambadent juste derrière vous. On pourrait sans doute alléguer également des bienfaits sur la santé et la lutte contre le stress, mais une petite souris me tire gentiment la manche pour me dire que ça va, on a compris. Faites l'expérience une demi-journée et vous verrez.


Ajoutons tout de même que, vu qu'il vous faudra à chaque fois un Petit Geste pour réenclencher le réseau et revenir à un mode super connecté où tout est possible, vous y réfléchirez peut-être à deux fois avant de vous précipiter sur un moteur de recherche pour vous rappeler la capitale de l'Ouganda ou le nom de l'acteur qui joue Roberto dans les Feux de l'Amour. Ainsi, non seulement vous faites travailler votre propre mémoire, mais en plus vous économisez des requêtes internet, et même parfois vous évitez d'alimenter des conversations franchement mal parties.


Venons en plutôt au point principal, essentiel, vital et central de notre démonstration, et pour tout dire celui qui motive cet article, car ne perdons pas de vue que ce n'est pas le tout de prendre soin des hommes, il faut aussi prendre soin de ceux qui prennent soin des hommes, c'est-à-dire les plantes, les petits oiseaux, les souris vertes et tous leurs copains.


5- Ma batterie ne se décharge jamais


Ah ah, voilà donc l'effet incroyable de notre petit voyage en avion sans décoller du sol, en effet une fois que vous avez arrêté d'un geste doux mais ferme de pomper toute l'énergie nécessaire à tout un tas de connexions réseau inutiles, vous pouvez enfin laisser votre chargeur de batterie tranquillement au fond du placard, car vous ne le ressortirez qu'une fois tous les 36 du mois (autant dire pas très souvent, pour ceux qui ne maîtrisent que le calendrier lunaire). Euh, il faut préciser que ceci n'inclut pas les dizaines d'heures passées à jouer sans connexion réseau à Lance Ton Pingouin à luminosité maximale, vous avez encore tout de même plein de manières de vider votre batterie si vous êtes inventif. Mais quoi qu'il en soit, pour le commun des mortels, ceci se traduira immédiatement en longévité de votre appareil, faible consommation et joie pour les ours polaires.


Il est plus que temps de conclure cet article, car les souris commencent à s'impatienter, elles aimeraient bien retourner se promener. Disons le tout net, il faut sans hésiter décerner un prix Nobel de la paix ou équivalent aux personnes qui ont pris soin de nous concocter ce mode avion qui est d'une efficacité redoutable. Evidemment, on aura peine à croire qu'ils l'aient fait dans un souci de préservation de l'environnement, mais bien plutôt pour permettre à des hordes de touristes suréquipés de pouvoir traverser en toute sécurité les océans pour aller jouer à Lance Ton Pingouin partout où ils vont.

Mais il n'en reste pas moins que cette trouvaille est tout bonnement stupéfiante, son seul défaut étant qu'elle est bien mal nommée et donc nettement sous-utilisée. Alors aux Souris Vertes on l'appelle tout simplement le Mode Normal, et on vous encourage à en faire de même. Allez, c'est parti, on passe sur le mode normal et on remercie bien fort les souris vertes de nous avoir aidé à sauver les phoques !


>Voir le billet et ses commentaires...
 

Le Petit Geste Du Jour : je gère la durée de vie de ma batterie
Date 02/10/2016
Ico Le Petit Geste du Jour
Comms Aucun commentaire
Le Petit Geste Du Jour
"Commencement de l’hiver
Le soleil léger du matin
Naît de l’arrosoir"

Uejima Onitsura (1660-1738)

Les souris vertes attendent patiemment le retour de la pluie et restent terrées au fond du jardin ces jours-ci. Les amateurs de vêtements courts et de barbecue tous les soirs sont sans doute comblés cette saison, mais ces conditions climatiques qui s'éternisent sont bien difficiles pour nos pauvres souris. Cependant, elles n'hésitent pas à braver l'adversité pour combler les lecteurs fidèles et anxieux d'un nouveau Petit Geste Du Jour qui va une fois de plus sauver les tigres de Tasmanie, s'il en reste encore quelques specimens. A défaut sinon, on sauvera toute autre espèce de votre choix, il y en a bien assez pour tout le monde, comme en atteste cette liste rouge des espèces menacées.

 Bien, on s'attaque à nouveau à un petit élément qui revient régulièrement dans nos articles, à savoir la batterie. Enfin je dis petit, mais évidemment si on parle de la batterie qui se trouve dans votre voiture électrique on entre déjà dans la catégorie des objets franchement encombrants, vu qu'une voiture peut embarquer pour 100 ou 200 kg de batteries, merci l'énergie à dépenser juste pour mouvoir ces monstres. Et quand on pense qu'il y a 10 000 fois plus de téléphones portables, tablettes, liseuses, lecteurs mp3, tamagoshis et autres peluches de lapin électroniques à la surface de la planète que de souris vertes (chiffre de l'Institut Statistique des Souris Vertes, qui ne sera invalidé que par une contre-expertise rigoureuse), et que tous ces petits appareils embarquent leur petite batterie au lithium amenée à mourir dans les 3 ans qui suivent leur commercialisation, on comprend que l'enjeu est de taille.

La souris verte à lunette me fait remarquer qu'on est quand même bien mieux qu'au temps des bonnes vieilles piles alcalines qui ont inondé de métaux lourds nos décharges pendant de nombreuses années. C'est vrai qu'on trouve ce chiffre ébouriffant qu'il faut 50 fois plus d'énergie pour produire une pile qu'elle ne pourra en restituer dans son cycle de vie. Mais bon disons tout net que le problème principal avec les piles a été leur absence totale de recyclage, alors que c'était techniquement tout à fait possible. Les batteries au lithium, elles, sont recyclées pour la plupart, mais avec un processus bien polluant et qui de toute façon recrache encore 30% de leur composition joyeusement dans la nature. Et comme la bonne conscience qu'elles apportent a permis qu'on en mette partout, jusque dans les hochets des nouveaux-nés et la télécommande de votre souris téléguidée, il est urgent de faire en sorte qu'elles accomplissent leur destin sans rejoindre le paradis des batteries de manière précoce.

On a déjà donné une série de conseils forts judicieux pour améliorer la durée de vie des batteries, comme réduire le poste de consommation le plus gros qui est généralement l'éclairage de l'écran. Tout ce qui consomme des ressources de manière abusive est ainsi à proscrire, même s'il est bien difficile de lutter contre l'armée de Programmeurs avec Les Pieds qui nous garantissent à tout coup l'implantation d'une centrale nucléaire au fond de la cour pour envoyer deux mails ou afficher votre liste de course.

On serait tenté de pousser la logique à son terme, et affirmer que le mieux est encore de ne pas utiliser notre batterie quand on n'en a pas besoin, autrement dit de laisser notre appareil éteint ou sur secteur le plus souvent possible. Eh oui, le bon sens paysan en action qui fleure la campagne de nos grands-parents, économie, parcimonie, et simplicité de la vie au mileu des prés et des souris vertes. Mais c'est oublier un peu vite que tout ce qui touche au numérique suit au contraire la logique Shadok la plus farfelue. C'est pourquoi on peut trouver en lisant les derniers travaux du professeur Shadoko ce principe renversant : "Plus tu économises ta batterie, plus sa durée de vie diminue". Encore un mystère de la science qu'il va nous falloir décrypter au plus vite.

Il faut préciser d'emblée que si l'on cherche à se renseigner sur le sujet, on peut trouver à peu près n'importe quoi en matière de conseils sur la manière d'améliorer la durée de vie d'une batterie. C'est à peu près du même ordre que ces conseils bien intentionnés que l'on vous donne pour vous soulager d'une crise de hoquet, et sans doute aussi efficace : on pourra au choix laisser se décharger la batterie systématiquement jusqu'au bout, la recharger le plus souvent possible, ne jamais laisser l'appareil sur secteur une fois la batterie pleine, ne la brancher que les soirs de pleine lune, la brancher la tête à l'envers ou déguisé en king-kong, et ceci n'est qu'une toute petite partie de la liste des Recommandations Officielles pour Sauver Nos Batteries.

Bien sûr, on ne peut que se réjouir de ce déferlement d'excentricité joyeuse dans un univers numérique souvent trop policé et plat, mais il faut reconnaître que tout ceci ne va pas beaucoup aider les ours polaires. C'est pourquoi après des recherches intenses, l'équipe scientifique des Souris Vertes a pu isoler un fait incontestable et un seul concernant les batteries qui permet d'éclairer l'affirmation du Professeur Shadoko : nos petites batteries sont bien sensibles, si si, et elles n'aiment pas, mais pas du tout, être complètement chargées ou déchargées. C'est étrange pour un produit dont c'est la vocation, on en conviendra, mais c'est ainsi. Autrement dit, vous essayez d'être bon élève, vous rechargez votre batterie puis vous éteignez soigneusement votre appareil qui reste dans son placard pendant vos quinze jours de vacances, et patatras sans la savoir vous venez d'entamer irrémédiablement sa capacité. Vous pourrez constater avec désarroi qu'elle affiche maintenant quelques minutes, voire plus, de moins qu'avant en étant totalement chargée. Répétez ce petit exercice quelques dizaines de fois et vous avez la recette parfaite pour obtenir une batterie dont la capacité n'excède pas une minute, un objet cocasse que vous avez peut-être rencontré chez vous si vous ne passez pas votre temps à courir acheter le dernier modèle de SuperPhone dès qu'il est en vente.

Ne rêvons pas, c'est malheureusement le tragique destin qui attend toutes ces batteries (oui, même celles de 200 kg des voitures électriques, même si elles dureront peut-être un peu plus longtemps), et on ne pourra que retarder l'inévitable par notre Petit Geste. Quel geste donc ? Eh bien c'est simple, on ne laissera JAMAIS durablement une batterie totalement chargée ou déchargée (aller jusqu'au dernier ion de charge est d'ailleurs sans doute une assez mauvaise idée). L'idéal, si vous ne sollicitez pas la batterie de votre appareil pendant une durée importante, serait de viser 50% de charge. Pas toujours facile à planifier et réaliser, même si pour les ordinateurs portables certains fabricants proposent des pilotes qui permettent de choisir de ne charger qu'a 75% maximum par exemple.

C'est donc un geste de contorsionniste échevelé que nous vous proposons aujourd'hui, mais avouez que ça reste plus simple que d'aller brancher la prise en faisant le poirier. On pourra se consoler de l'effort en considérant ça comme une sorte de danse de la pluie, pour nos petites souris vertes assoiffées !
>Voir le billet et ses commentaires...
 

Le Petit Geste Du Jour : j'arrête d'inclure les messages quand je réponds
Date 08/08/2016
Ico Le Petit Geste du Jour
Comms Aucun commentaire

Le Petit Geste Du Jour

"Lorsque la fauvette chante

La vieille grenouille rote

Sa réponse"


Mizuhara Shuoshi (1892-1981)


Un Petit Geste tout simple pour bien commencer la journée, et rester dans le thème de notre série sur la messagerie, qui décidément n'en finit pas de nous offrir des moyens de contrer la fonte des glaciers. Rien de particulièrement renversant cette fois, pas d'incroyablitude dévoilée dans la stupeur générale, tout simplement un petit constat que tout le monde peut faire chez soi sans crainte de se fouler un neurone : le fait d'inclure le message initial dans une réponse par mail a tendance à allonger le texte, et donc la consommation de ressources. Qui l'eut cru ?


Je pense que la plupart des gens auront bien noté, d'ailleurs, que très souvent la réponse n'apporte que peu d'informations par rapport au message initial, et que, la conversation durant, on finit par se renvoyer plus ou moins toujours le même message dans un ping-pong infernal où seuls quelques mots sont ajoutés à chaque étape, mais où l'on ne se prive pas de faire transiter à chaque fois l'intégralité de notre conversation depuis la disparition du dernier dinosaure.


Il ne s'agit évidemment pas de jeter la pierre aux utilisateurs habitués à ces petites fonctions d'inclusion de réponses, car en vérité il faut reconnaître l'indigence absolue de nombres de clients de messagerie quand il s'agit de suivre les messages qui constituent des réponses les uns aux autres. Disposant pourtant de toutes les informations nécessaires dans les messages pour vous en faire un bel affichage groupé, ils ont longtemps préféré laisser l'utilisateur se débrouiller tout seul à stocker 10 fois trop d'information et faire le boulot à leur place. Mais fort heureusement la situation a fini par évoluer, et aujourd'hui il y a plein de moyens de s'en sortir autrement.


Mais une nouvelle fois, et sans surprise, la pratique la plus dispendieuse s'est retrouvée comme le comportement par défaut de tout client de messagerie qui se respecte, car qui peut le plus peut le super plus, n'est-ce pas, et pourquoi s'en priver si ça peut nous économiser une poignée de secondes une fois ou deux l'année durant ? Bien entendu, comme on s'habitue facilement au petit confort supplémentaire qui bientôt devient un indispensable prérequis à toute vie en société digne de ce nom, il se trouvera forcément des bonnes âmes pour arguer que cette petite option est ma foi bien commode.


Et c'est vrai qu'elle l'est, car d'un seul coup d'oeil et sans bouger l'index, je vois sous mes yeux ébahis non seulement la réponse que mon ami me fait la gentillesse de me faire, mais aussi le message qui a suscité ladite réponse. Formidable ! Bon, bien sûr, si c'est moi qui ait écrit le message il me serait sans doute possible de savoir ce que j'y avais mis, mais comme j'écris plusieurs milliers de mails par jour on ne peut pas décemment me demander de me rappeler tout ce que j'envoie. La solution à ce douloureux problème passera par le fait d'apprendre à mieux maîtriser les possibilités offertes par mon client de messagerie. Incroyable. Faisons un petit exercice de pensée improbable, qu'un ami ait abusé de l'infusion de souris vertes et se mette en tête de me répondre sans inclure le message initial. Damned ! Me voilà gros-jean comme devant pour savoir de quoi il parle, lui avais-je écrit pour lui emprunter sa souris électrique ou bien pour lui demander la recette du pudding au topinambour ?


Deux options s'offrent à moi avant d'aller me jeter sous un train de désespoir : soit mon client de messagerie permet un affichage des "conversations" (c'est le terme employé normalement), qui personnellement me laisse toujours perplexe, mais répondra très précisément à votre demande en vous affichant directement votre message sous le sien, soit non. Si c'est non, vous avez de la chance, car vous allez pouvoir en profiter pour passer à un degré de maîtrise supérieur en apprenant à vous servir de la fonction de recherche dans les messages. Cette fonction dépendra beaucoup de ce que vous utilisez pour visualiser votre messagerie, mais il est absolument impensable qu'elle ne vous autorise pas à rechercher au moins sur le sujet. Un petit clic, donc, et youpla vous avez retrouvé votre message initial, heureusement car en fait il s'agissait de partager l'adresse des souris vertes, rien à voir avec le pudding.


Au passage, les fonctions de recherche dans les messages peuvent être très puissantes, et très pratiques, alors n'hésitez pas à y jeter plus qu'un coup d'oeil en passant. Pour notre petit exemple, cependant, il ne vous aura pas échappé que vous vous simplifierez bien la vie en choisissant des sujets explicites à vos messages, si vous mettez toujours le même comme "Yo !" ou "Au fait", vous risquez de passer pas mal de temps avant de mettre la main sur le reste de la conversation.


Pour terminer, on en revient à notre Petit Geste du Jour, maintenant que vous avez compris qu'il est possible de survivre sans systématiquement inclure les réponses des réponses des réponses, dans un grand jeu de Jacques a dit sans fin, il vous suffit de prendre quelques secondes pour aller localiser l'option qui le fait automatiquement pour vous dans les paramètres de messagerie, de la décocher, et hop les baleines nous disent merci. Remarquez au passage que, même avec l'option désactvée, sur les clients bien pensés comme Thunderbird, le fait de sélectionner une partie d'un message avant de faire "répondre à" incluera directement les lignes choisies dans votre réponse, ce qui est tout de même moins bourrin quand vous souhaitez  rappeler à votre interlocuteur ce qu'il a écrit pour lui mettre le nez dans son caca, ou pour toute autre raison qui ne regarde que vous.


Allez c'est tout pour aujourd'hui, en attendant la suite passionnante de notre grand feuilleton sur la messagerie !

>Voir le billet et ses commentaires...
 

1 ... 3 4 5 6 7

Infos blog

Des Souris Vertes

Derniers billets

Polémiquons   06/03/2018
A bas le 'c'est pratique'
Le Petit Geste du Jour   04/02/2018
Le Petit Geste Du Jour : je me dirige sans GPS
Club de lecture   21/01/2018
Les souris vertes ont lu pour vous : l'économie symbiotique, d'Isabelle Delannoy
Le Petit Geste du Jour   05/01/2018
Les 5 gestes totalement vraiment incontournables de l'écologie numérique
Le Petit Geste du Jour   22/12/2017
Le Petit Geste de Noël : je ne renouvelle pas ma panoplie numérique
Dossier   16/12/2017
La Programmation Responsable (6) : des sites webs écologiques tu concevras
Dossier   07/12/2017
La Programmation Responsable (5) : les structures de données tu maîtriseras
Dossier   28/11/2017
La Programmation Responsable (4) : de spammer ta base de données tu cesseras
Dossier   18/11/2017
La Programmation Responsable (3) : de déléguer la programmation tu éviteras
Dossier   04/11/2017
La Programmation Responsable (2) : de ricaner en cours d'algorithmique tu arrêteras
Le Petit Geste du Jour   24/10/2017
Le Petit Geste Du Jour : je nettoie ma boîte de messagerie
Dossier   16/10/2017
La Programmation Responsable (1) : Ce dossier tu liras
Réseau   05/10/2017
Mes données dans le cloud : écologique ou pas ?
Dossier   26/09/2017
Au secours, mon ordi est lent ! (8) : J'apprends à reconnaître et changer le matériel
Le Petit Geste du Jour   10/09/2017
Le Petit Geste De La Rentrée : j'arrête le streaming
Divers   25/05/2017
Les souris vertes s'invitent à la radio
Le Petit Geste du Jour   20/05/2017
Le Petit Geste Du Jour : je change les réglages de mon appareil photo
Dossier   11/05/2017
Au secours, mon ordi est lent ! (7) : Je réinstalle mon système tout seul comme un grand
Le Petit Geste du Jour   06/05/2017
Le Petit Geste Du Jour : j'écris un haïku pour me détendre
Divers   14/04/2017
Cultiver l'attente...
Club de lecture   25/03/2017
Les souris vertes ont lu pour vous : la convivialité d'Ivan Illich
Le Petit Geste du Jour   09/03/2017
Le Petit Geste Du Jour : j'enlève la signature automatique des messages
Polémiquons   27/02/2017
L'inquiétant mariage de la science et du numérique
Dossier   17/02/2017
Au secours, mon ordi est lent ! (6) : J'adapte mon système à mes besoins
Club de lecture   12/02/2017
Les souris vertes ont lu pour vous : une question de taille, d'Olivier Rey
Le saviez-vous ?   21/01/2017
Le saviez vous ? La voiture est un ordinateur sur roues
Dossier   10/01/2017
Au secours, mon ordi est lent ! (5) : J'apprends à ne pas perdre mes données
Dossier   30/12/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (4) : Je nettoie Windows à grands jets
Polémiquons   23/12/2016
Le Petit Geste de l'Année : je ne commande rien d'électronique au père noël
Le Petit Geste du Jour   11/12/2016
Le Petit Geste Du Jour : j'utilise un bloqueur de publicités
Dossier   27/11/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (3) : J'apprends à ne pas polluer mon ordinateur
Dossier   14/11/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (2) : Je dégage l'antivirus à coup de pied
Dossier   05/11/2016
Au secours, mon ordi est lent ! (1) : les souris vertes à la rescousse
Le Petit Geste du Jour   23/10/2016
Le Petit Geste Du Jour : j'utilise le mode avion même à pied
Système   16/10/2016
L'ordinateur portable est-il plus écologique ?
Le Petit Geste du Jour   02/10/2016
Le Petit Geste Du Jour : je gère la durée de vie de ma batterie
Club de lecture   17/09/2016
Les souris vertes ont lu pour vous : l'âge des low tech, de Philippe Bihouix
Système   21/08/2016
J'apprends à gérer mes mots de passe
Le Petit Geste du Jour   08/08/2016
Le Petit Geste Du Jour : j'arrête d'inclure les messages quand je réponds
Polémiquons   30/07/2016
Ecole et numérique font-ils bon ménage ?
Le Petit Geste du Jour   19/07/2016
Le Petit Geste du Jour : j'arrête d'écrire mes mails en HTML
Chamois d"or   10/07/2016
Le saviez vous ? Il est possible d'être informaticien sous Windows sans se pendre
Messagerie   04/07/2016
L'incarnation du mal : la pièce jointe dans les mails
Le Petit Geste du Jour   26/06/2016
Le Petit Geste Du Jour : Je réduis la luminosité de mon écran
Divers   18/06/2016
Stop à l'imprimante jetable
Dossier   12/06/2016
Grandeurs du monde numérique (6) : Réseaux en folie
Le Petit Geste du Jour   05/06/2016
Le Petit Geste du Jour : j'éteins ma box quand je ne m'en sers pas
Le saviez-vous ?   31/05/2016
Le saviez-vous : Google n'est pas le seul moteur de recherche ?
Dossier   25/05/2016
Grandeurs du monde numérique (5) : Dans la jungle des écrans
Le Petit Geste du Jour   20/05/2016
Le Petit Geste du Jour : je mets mes sites favoris... en favoris
Le Petit Geste du Jour   15/05/2016
Le Petit Geste du Jour : je change la page de démarrage de mon navigateur
Dossier   14/05/2016
Grandeurs du monde numérique (4) : Les spectaculaires performances des jeux vidéos
Le saviez-vous ?   12/05/2016
Le saviez-vous : à quoi sert l'économiseur d'écran ?
Dossier   08/05/2016
Grandeurs du monde numérique (3) : Monsieur Herz mesure la solitude du processeur
Dossier   06/05/2016
Grandeurs du monde numérique (2) : Octets et compagnie, les rois du stockage
Dossier   05/05/2016
Grandeurs du monde numérique (1) : c'est gros, c'est petit ?
Divers   04/05/2016
Les souris partent à l'aventure


MP  Mighty Productions
> Blogs
> Des Souris Vertes
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page